7ème sommet de plus de 4’000 mètres – Le Cervin

Bonjour, je vais vous parler dans cet nouvel article de mon défi ➽ découvrez 1 sommet de plus de 4’000 mètres par semaine, du sommet le plus connu de la Suisse à travers le monde. Il est classé au top 7, il s’agit du célèbre ➽ Cervin ou Matterhorn.

Il est le symbole de la Suisse, d’ailleurs, c’est bien lui que j’ai décidé de mettre en avant sur la bannière de mon blog. Le Cervin possède une superbe forme pyramidale, qui s’élance dans le ciel comme un pic qui transperce les nuages. Le Cervin est le symbôle de deux marques suisses connues mondialement, le Toblerone et Ricola.

Suivez-moi, je vous présente ce sommet qui dépasse l’altitude de 4’400 mètres.

CERVIN / MATTERHORN / MONTE CERVINO

4’478 mètres (VS)

SITUATION


Le Cervin, se situe dans les Alpes pennines. Cette montagne possède trois faces sur le territoire Suisse (ce sont les faces est, nord et ouest), la face sud, est quant à elle sur le territoire Italien et on l’appelle le Monte Cervino. Le sommet se trouve à environ 9 kilomètres à vol d’oiseau au sud-ouest de Zermatt.

Le Cervin, est la montagne la plus photographiée au monde. Son ascension est souvent exécutée depuis la cabane du Hörnli (Hörnlihütte) à 3’260 mètres d’altitude. Depuis le petit Cervin où un téléphérique y monte (il s’agit de la station Matterhorn Paradise, qui est la plus haute station de télécabine du monde), il y a une vue splendide sur le Matterhorn. C’est aussi devenu l’objectif de tout alpiniste.

Je tiens à souligner que l’ascension de son sommet est considérée comme un exercice très difficile, il est recommandé d’être un alpiniste chevronné. C’est pourquoi je vous invite à lire attentivement le rappel ci-dessous.

Petit rappel important

L’ascension de sommets de 4’000 mètres d’altitude, nécessite une excellente condition physique, une préparation minutieuse et des connaissances techniques pour les sports de montagne. De plus, il est recommandé de se faire accompagner d’un ou d’une guide de haute montagne.

En ce qui concerne l’origine de son nom, il a été mentionné pour la première fois dans des documents médiévaux sous le nom de “Mons Silvus“, qui ensuite, c’est transformé en “Mons Servinus“, puis “Mons Servin“, pour finir en français par “Cervin“. Pour l’étymologie du nom, cela viendrait du mot “Matte“, qui vient de la plaine en dessous des gorges de la Gorner, qui est aujourd’hui presque entièrement recouvert par le village de Zermatt “Zur Matt“. D’où en allemand Matterhorn.

Définition d’étymologie : c’est la science de l’origine des mots, reconstitution de leur évolution en remontant à l’état le plus anciennement accessible.

Voici une photo prise au lever du soleil par Dominic Spohr. Je trouve magnifique cette couleur rosée au sommet. Cela me donne une idée, pourquoi ne pas faire un toblerone avec une pointe au cacao ruby ?


Lever du soleil sur le sommet du Cervin

Le sommet du Cervin, photo de Dominic Spohr sur Unsplash


RENSEIGNEMENTS ET CHIFFRES


La première ascension du Cervin a été réalisée le 14 juillet 1865, par Edward Whymper, Douglas R. Hadow, Charles Hudson et Francis Douglas, accompagnés de trois guides de haute montagne Michel Croz et Peter Taugwalder père et fils. Cependant, il y eut une tragédie lors de la descente, la cordée formée par Douglas R. Hadow, Charles Hudson, Francis Douglas et Michel Croz firent une chute mortelle.

Je souhaite vous communiquer quelques chiffres qui m’ont impressionné. Je vous les donne sûrement pas à des fins moralisateurs, mais surtout pour vous rappelé qu’il ne faut pas jouer avec la montagne.

Depuis 1865, le nombre des alpinistes ayant perdu la vie sur le Cervin est estimé à plus de 500. Chaque année, c’est entre 300 et 400 personnes qui partent à la conquête du sommet du Matterhorn. Sur ce nombre une 20 de personnes n’atteignent pas le sommet. Chaque année 3’500 personnes tentent de gravir cette montagne sans l’aide de guide de montagne, je trouve ce chiffre beaucoup trop élevé, le monde serait-il peuplé d’inconscient ? Je précise que 65 % de ces 3’500 personnes abandonnent, souvent pour des raisons de condition physique insuffisante ou de vertige.

ALPINISME


Pour chacun de mes articles, concernant ce défi ➽ découvrez 1 sommet de plus de 4’000 mètres par semaine. Je vais chaque fois vous préciser ceci : si vous voulez accéder à tous ces sommets de plus de 4’000 mètres d’altitude, il faut :

  • Connaître l’Alpinisme
  • Être accompagné d’un guide
  • Avoir le matériel adéquat, crampons et piolet

Je vous fais un résumé très succinct de l’itinéraire par l’arête du Hörnli, je vous mets l’itinéraire complet en lien dans la section informations, qui se situe plus bas dans l’article.

Itinéraire

Départ depuis la cabane du Hörnli à 3’260 mètres d’altitude. Vous allez devoir traverser un grand champ d’éboulis pour arriver à une altitude de 3’400 mètres.

Suivre la sente, puis partez à gauche dans la face est. Monter en zigzag et revenir à droite. Escalader une courte cheminée. Suivre le vire vers la gauche, puis traverser un couloir. Monter en bordant la rive droite. Grimper verticalement, vous atteignez la première arête là où elle est presque horizontale, cet endroit est appelé l’Eisloch. Suivre l’arête jusqu’à une tour, la gravir par la gauche, puis revenir vers l’arête en franchissant deux dièdres. Vous êtes au sommet de la tour.

Depuis la tour, traverser la face est. Remonter une vire pendant 20 minutes, puis continuer à gauche et monter tout droit sur 60 mètres, jusqu’à une vire horizontale. Gravir la vire par plusieurs courtes cheminées. Continuer sur la côte jusqu’à une petite tour. Traverser dans la face est horizontalement en passant à droite de la tour. Passez un couloir, vous arrivez au pied nord d’une grande tour à 3’746 mètres. Traverser la base de la tour, vous atteignez une terrasse.

Monter, puis traverser des dalles pour arriver à un ressaut. Il faut gravir ce ressaut pour arriver sur la terrasse de l’abri Solvay à 4’003 mètres d’altitude. Prenez à l’ouest de l’abri, pour atteindre l’arête. Suivre l’arête en contournant par la gauche, vous arriver à une tour, qu’il faut aussi contourner par la gauche. Revenir sur l’arête jusqu’à l’Épaule. Gravir l’Épaule puis l’arête suivante. Gravir une tour, pour arriver à des cordes fixes.

Bientôt au sommet

Emprunter les cordes afin de gravir la tête du Cervin, jusqu’au névé sommital. Remonter le névé, puis un second névé. Après la statue du Saint Bernard, emprunter l’arête enneigée qui vous amène au sommet du Cervin à 4’478 mètres d’altitude.

Lorsque vous voulez vous arrêtez dans une cabane de haute montagne, n’oubliez pas de réserver votre place, je vous mets les liens dans la section informations.

Contemplons, cette magnifique photo d’Angelo Burgener.


Le Cervin en hiver

Le Cervin à 4’478 mètres d’altitude – Photo d’Angelo Burgener sur Unsplash


Ci-dessous, tous les liens que j’ai trouvés et qui vous seront utiles.

info

Informations

Camptocamp : Itinéraire de l’arête du Hörnli
Camptocamp : Les autres itinéraires
Club Alpin Suisse (CAS) : Alpinisme au Cervin
La Hörnlihütte : La cabane

MON DÉFI … CONTINUE …


Je vous ai présenté le sommet classé 7ème. Le Cervin ou Matterhorn est classée top 7 des sommets de plus de 4’000 mètres d’altitude. Je poursuis mon chemin pour découvrir les six derniers sommets de mon défi ➽ Découvrez 1 sommet de plus de 4’000 mètres par semaine. Si vous avez des remarques, des suggestions ou même des mots d’encouragements, n’oubliez pas de laisser vos messages dans les commentaires. Je suis toujours attentif aux critiques et ravi de vos encouragements. C’est primordial pour pouvoir s’améliorer.

Si vous désirez suivre la suite de mon défi, je vous invite à vous inscrire à ma newsletter (ci-dessous). Vous recevrez en cadeau, mon livre numérique ➽ 8 lieux en Suisse pour se ressourcer.

Pour la semaine prochaine, je vais vous parler du sommet suivant.

LYSKAMM OCCIDENTAL

4’479 mètres (VS)

À la semaine prochaine

N’oubliez pas le rendez-vous, la semaine prochaine, je vais vous parler du 6ème sommet le plus élevé de Suisse.


Portrait de Christophe Simond

Christophe

FONDATEUR ➽ LA SUISSE – NATURE ET BEAUTÉ

J’aime découvrir la nature et les beautés de mon pays. C’est pourquoi après de nombreuses années de procrastination, j’ai décidé de me lancer dans le monde de la blogosphère en créant mon premier blog. Je souhaite pouvoir transmettre un peu de rêve par l’intermédiaire de mon blog.


Si vous souhaitez partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code