Les 5 fontaines de Burtigny

Vignette - Les 5 fontaines de Burtigny

Tous les jours, pour aller au travail, je traverse le petit village de Burtigny. Ce que j’ai remarqué en traversant ce petit village, c’est qu’il y a 5 fontaines. Alors Je me suis posé la question, pourquoi autant de fontaines dans un si petit village ? et vous, je pense que vous vous posez certainement d’autres questions, comme.

Où se trouve Burtigny ?

À quoi peuvent servir 5 fontaines dans un village ?

Faisons notre petite enquête ensemble et essayons de répondre à nos questions.

Mais où peut bien se situer Burtigny ?

Burtigny est une commune du canton de Vaud, elle se trouve dans le district de Nyon. J’ai rédigé un article sur le canton de Vaud, lors du défi que je me suis lancé à la création du blog. Le village se trouve sur la route qui mène à la vallée de Joux, si vous avez décidé de sortir de l’autoroute à Gland pour prendre le Marchairuz.

Google Map - Où se situe Burtigny

Google Map – Où se trouve Burtigny

Le village de Burtigny compte 391 habitants (chiffres au 31.12.2018). Il se situe à une altitude de 734 mètres et la commune à une superficie de 5.68 Km2. Les armoiries (le blason) de Burtigny est : de sinople au chevron ondé et versé d’argent, à une pie-grièche au naturel, volant en chef.

Le blason de Burtigny

Les 5 fontaines de Burtigny

Si vous avez l’occasion de parcourir l’unique rue du village, vous pourrez admirer les 5 fontaines de ce petit village vaudois. Elles ont été construites entre 1829 et 1860. Intéressons-nous de plus près à ces fontaines.

Il est à noter qu’avant 1829 ces fontaines étaient en bois et une personne appelée “le gouverneur des fontaines” était chargée de la surveillance et l’entretien de ces bassins.

La Fontaine du Logis – 1829

En l’an 1828, la commune envisage de remplacer les bassins en bois, mais pas tous en même temps. Le conseil municipal se pencha tout d’abord, sur le bassin de l’auberge communale, que l’on nomme ➽ Fontaine du Logis.

Pourquoi commencer par ce bassin-ci ?

Parce que ce bassin se situe au milieu du village et qu’il est avoisinant des différents bâtiments appartenant à la commune. Il a été décidé de construire des bassins en pierre, car ceux en bois étaient beaucoup trop couteux à l’entretien et à la reconstruction.

La commune a décidé de faire confiance pour la fabrication de l’ouvrage, à Monsieur Pierre-César Dubois, qui est carrier (il travaille la pierre), et habitant à Marchissy. La décision de choisir Monsieur Dubois, en lieu et place d’une carrière comme celle de Vaulion, de Croy, de Saint-Triphon ou de la Molière, est que cela évite le déplacement de l’ouvrage depuis la carrière, qui à l’époque était hasardeux et surtout coûteux.

La fontaine du Logis - 1829

La fontaine du Logis

Pour la petite histoire, Monsieur Pierre-César Dubois, reçut la somme totale de 8.- CHF, pour la construction et livraison de cette fontaine.

La Fontaine d’Argent – 1857

28 ans, après la pose de la première fontaine en pierre, la Municipalité, prend la décision de changer la fontaine du bas du village. Cette charmante fontaine, se nomme, la fontaine d’Argent. J’ai essayé de rechercher l’origine de ce nom, sans succès.

La Municipalité a eu connaissance qu’un bassin en pierre existait à Rolle. Ils décidèrent de contacter la personne à qui appartenait ce bassin, il s’agissait d’un monsieur Simon (je vous promets que ce n’est pas de ma famille moi c’est Simond).

Pour finir il a été conclu avec monsieur Simon, que le bassin sera livré et monté. Monsieur Simon demanda à la commune de fournir quelques hommes pour l’aider à poser et transporter la fontaine, pour la somme supplémentaire de 55.- CHF.

La fontaine d'Argent - 1857

La fontaine d’Argent

Monsieur Simon toucha la somme totale de 299.80 CHF.

La Fontaine Matagasse – 1858

Après avoir offert une fontaine aux habitants du bas du village, la Municipalité a décidé d’en faire une pour le haut du village. Mais que veut dire ce nom étrange de fontaine la Matagasse !

La Matagasse est l’ancien nom attribué à la pie-grièche, qui est présente sur les armoiries de la commune. Puis les habitants de Burtigny sont appelés Les Matagasses.

Pour cette nouvelle fontaine, il est demandé que toutes les pierres formant le bassin soient solidement cimentées entre elles. Si le bassin venait à avoir des fuites, la somme de 200.- CHF serait retenu.

Un maître carrier, venant de Vaulion, Monsieur Jean-Pierre Reymond, qui avait déjà taillé plus de 200 ouvrages, proposa ces services. Mais après maintes réflexions l’affaire ne se conclut pas, car le prix demandé était trop élevé.

La fontaine, fut de nouveau fournie par Monsieur Pierre-César Dubois, qui avait déjà fourni, celle de la fontaine du Logis. Il a été spécifié que la fontaine devrait porter l’année de la pose, qui était prévue courant juillet 1858.

La fontaine La Matagasse - 1858

La fontaine La Matagasse

Voici quelques informations sur les dimensions du bassin.

La fontaine aura coûté à la Municipalité, la somme de 1’665.18 CHF.

La Fontaine de la Bégudaz – 1859

Comme la commune avait décidé de remplacer toutes les fontaines en bois, maintenant c’est au tour de celle vers l’ancienne forge. Celle-ci est appelée la fontaine de la Bégudaz. J’ai essayé de rechercher pourquoi le nom de Bégudaz a été donné à cette fontaine, mais je n’ai rien trouvé.

La construction de cette fontaine fût, encore une fois, confiée à Pierre-César Dubois. Il a été demandé les mêmes conditions que pour celle de la Matagasse, mais avec des dimensions différentes :

La fontaine de la Bégudaz - 1859

La fontaine de la Bégudaz

Monsieur Pierre-César Dubois, encaissa la somme de 1’112.04 CHF. À la fin de l’année 1859, Jean-Pierre Chapuis, maçon, commença la construction du couvert.

La Fontaine Pourtalès – 1860

Eh bien, nous voici arrivés à la dernière fontaine de ce petit village de Burtigny. Il s’agit de la fontaine Pourtalès. Ce n’est sans surprise, que la construction de ce dernier ouvrage, fût encore l’oeuvre de Pierre-César Dubois. Je n’ai malheureusement pas trouvé la signification du nom de la fontaine.

Je n’ai pas trouvé, beaucoup d’informations au sujet de cette dernière fontaine. Si ce n’est qu’elle a été payée la somme de 953.72 CHF.

La fontaine Pourtalès - 1860

La fontaine Pourtalès

Au revoir Burtigny

Il est temps de nous séparés. S’il vous prend l’envie de voir ces 5 fontaines, n’hésitez pas de vous arrêter à l’auberge du Lion d’or, on y mange très bien et l’accueil est fort sympathique. Un petit conseil, essayez le lundi soir, il y a les filets de perches à volonté, ils sont très bons, puis ils sont accompagnés de petites frittes et d’une sauce tartare.

Pour les personnes désirant lire l’article rédigé par la commune de Burtigny, d’après le document original de Monsieur Paul Bonard, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Comme à mon habitude, je vous laisse méditer sur une citation.


CITATION

Aujourd’hui les gens savent le prix de tout et ne connaissent la valeur de rien.
Oscar Wilde – écrivain, romancier, dramaturge et poète irlandais


AU REVOIR


Portrait de Christophe Simond

Christophe

FONDATEUR DU BLOG ➽ LA SUISSE – NATURE ET BEAUTÉ

J’aime découvrir la nature et les beautés de mon pays. C’est pourquoi après de nombreuses années de procrastination, j’ai décidé de me lancer dans le monde de la blogosphère en créant mon premier blog. Je souhaite pouvoir transmettre un peu de rêve par l’intermédiaire de mon blog.


Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code